En dévoilant sa liste de 23 joueurs le 28 mai dernier, le sélectionneur Michel Dussuyer pense avoir pris les meilleurs qui feront enfin passer la phase de poule au Bénin à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Egypte 2019.

Trois fois déjà (2004, 2008, 2010) que le Bénin n’a pu franchir le premier tour de la CAN. Pour cette 4e participation qu’ils joueront au pays des pharaons, les écureuils emmenés par leur vétéran mais précieux Stéphane Sessegnon (35 ans, 65 sélections, 20 buts) auront à cœur de sortir des poules pour la première fois. Une tâche qui ne s’annonce pas du tout facile car les hommes du technicien Français se retrouvent dans une poule F en compagnie de deux cadors que sont le Cameroun et le Ghana. Steve Mounié et ses partenaires sont confiants puisqu’ils ont déjà connu pareille situation lors des éliminatoires au cours desquels ils ont terminé à la deuxième place du groupe D derrière l’Algérie avec 10 points-1 en écartant à la dernière minute le voisin Togolais.
Le bilan de l’ex-royaume Dahomey à la CAN se chiffre comme suite : 9 matchs disputés, 2 nuls et 7 défaites pour seulement 4 buts inscrits contre 20 buts encaissés.
La mission semble difficile à réaliser au bord du Nil Egyptien mais pas impossible pour les écureuils jaunes, puisqu’il faudra négocier au moins 4 points pour espérer filer en huitième de finale. Ils en ont les moyens avec des vieux briscards tels quels le Amiénois Adenon Khaled, Mickaël Poté d’Adana Demirspor (D1 Turquie), mais aussi des jeunes talentueux comme Rodrigue Kossi (19 ans) du Club Africain de Tunisie ou encore Rodrigue Fassinou (20 ans) de l’ASPAC de Cotonou pour ne citer que cela.