Le 9 est sans doute le chiffre des grands hommes de l’histoire de la Coupe d’Afrique des Nations. A 9 jours de la 32e édition de cette fête continentale, découvrons la relation existante entre ce chiffre et la compétition.

Tout d’abord le chiffre 9 est le dossard des trois joueurs occupant le podium des meilleurs buteurs de l’histoire de la CAN. Le premier d’entre eux est l’ex international Camerounais Samuel Eto’o qui a inscrit 18 buts et remporté 2 CAN (2000 et 2002). L’attaquant de 38 ans fut meilleur buteur de la compétition à deux reprises (2006 et 2008) avec 5 réalisations chacune.
Le second sur les marches de ce podium est feu Laurent Pokou. L’ex attaquant Ivoirien est décédé le 13 novembre 2016 à l’âge de 69 ans. Il a inscrit 14 buts et fut 2 fois meilleur buteur de la compétition (1968 et 1970) respectivement avec 8 et 6 buts. L’ex joueur de l’ASEC Mimosas et du Stade Rennais est l’auteur du premier quintuplé de la CAN. Un exploit réalisé le 10 février 1970 face à l’Ethiopie avec une victoire de la Côte d’Ivoire (6-1).

Le podium des meilleurs buteurs de la Coupe d’Afrique des Nations est fermé par Rashidi Yekini. L’ex international Nigérian décédé à l’âge de 48 ans compte 13 buts et fut à deux reprises meilleur buteur de la CAN : 1992 avec 4 réalisations et 1994 avec 5 buts.
Notons que ces grands hommes du dossard 9 ont tous été meilleurs buteurs sur 2 CAN consécutives. Ce chiffre 9 est aussi le plus grand nombre de buts inscrits par un joueur en une seule édition de la compétition. Ce record est l’œuvre de feu Piere N’daye Mulamba, international Congolais  lors de la CAN 1974.