La World Taekwondo réfléchit à la prévention et la gestion des conflits. Il y a quelques jours, l’instance faîtière a, en effet, organisé une réunion restreinte pour mener des réflexions sur 3 thèmes avec des responsables continentaux parmi lesquels figurait Me Bamba Cheick Daniel, le Président de la  FITKD.

A l’élaboration d’un plan de prévention et de gestion de crise

La World Taekwondo a récemment organisé une visioconférence avec les dirigeants des organismes et fédérations du monde. L’ordre du jour comportait 3 points. D’entrée, les responsables ont abordé l’harmonisation des statuts des fédérations membres avec ceux de l’instance mondiale. Cette démarche permettra d’éviter des différends liés à l’interprétation de textes divers ainsi qu’à leur application correcte par les parties.

Aussi, les différents patrons se sont penchés sur le renforcement du système informatique interconnecté de gestion des athlètes afin de faciliter leur enregistrement lors des championnats du monde, des Jeux Olympiques et de toutes compétitions organisées par la World Taekwondo.

Enfin, l’axe de réflexion qui a tenu les participant en haleine a été celui de la mise en place d’un mécanisme de gestion des conflits au sein de la Word Taekwondo. En sa double qualité de vice-Président de la World Taekwondo section Afrique et du représentant de la région Ouest-Africaine, Me Bamba Cheick Daniel a plaidé pour la création d’une telle réglementation au regard de l’environnement Ivoirien. « Une lecture attentive de la charte olympique, des textes régissant le sport en Côte d’Ivoire ainsi que les statuts des fédérations révèle une certaine autonomie des entités fédérales par rapport au Comité National Olympique – Côte d’Ivoire (CNO-CI). Cependant, dans la réalité, la propension de ce dernier à tout réglementer selon ses visions et intérêts annihile l’action des différentes fédérations. J’appelle vivement à la mise en place d’un tel mécanisme pour voler au secours des instances fédérales en Côte d’Ivoire et partout en Afrique » a-t-il déclaré dans une vidéo sur le compte Facebook de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD).